L’aquaculture doit jouer un rôle prépondérant dans l’augmentation de la production halieutique à travers l’élevage en captivité de certaines espèces de poissons, par la mise en place de fermes économiquement et écologiquement rentables et durables. Le secteur aquacole dispose d’un grand potentiel pour la création de fermes piscicoles ou des élevages en cages flottantes de certaines espèces de poissons : tilapia (Oreochromis niloticus), Heterotis niloticus (kanga), Cyprinus carpio (carpe), Clarias gariepinus (silure), Parachanna africana (poisson vipère), etc. Le potentiel crevetticole n’est pas moins important, notamment les crevettes pénéidés (Gambas) à forte valeur marchande propice au développement d’une pénéiculture intensive capable de contribuer substantiellement à l’essor de la pêche et de l’économie. Les fermes crevetticoles peuvent également s’intéresser à d’autres espèces de crevettes Penaeus monodon, Penaeus notialis, etc. Il faut également mentionner les possibilités d’élevages non conventionnels (crocodiles, grenouilles, moules, algues, etc). Ce sont là autant de créneaux porteurs pour de jeunes diplômés promoteurs d’entreprises.